POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
EN CETTE JOURNÉE MONDIALE DE L’ENFANCE, LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL CONTINUE DE FAIRE FI DE SES ENGAGEMENTS ENVERS LES ENFANTS VULNÉRABLES DU CANADA

« Nous avons demandé au gouvernement de mettre en œuvre les changements nécessaires pour soutenir les enfants vulnérables et sa réponse s’est avérée tout à fait inadéquate », a déploré M. Julian. « Le gouvernement du Canada doit assumer sa responsabilité et garantir un accès égal aux prestations, services et programmes financés par le gouvernement fédéral, de sorte que les enfants dont les conditions de vie sont précaires ou instables ne soient pas marginalisés davantage. »

« Près de 30 ans se sont écoulés depuis que le Canada s’est engagé à éradiquer la pauvreté chez les enfants et à soutenir tous les enfants vulnérables également », a rappelé Mme Bayes. « Le gouvernement doit tenir compte de la réalité des enfants vulnérables lorsqu’il crée des prestations pour les soutenir, de sorte qu’ils puissent tous y avoir accès. De plus, il y a longtemps déjà que l’on aurait dû fournir le soutien spécialisé promis aux enfants dont les parents sont incarcérés, aux prises avec des problèmes de toxicomanie ou en situation d’itinérance. »

« En cette Journée nationale des enfants, nous devons réaliser que nous avons beaucoup de travail à faire pour améliorer la situation de nos enfants. En effet,1,2 million d’enfants sont pauvres au pays, de même que le tiers des enfants autochtones. Les associations ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur la pauvreté infantile au pays et sur l’urgence de mettre en place des programmes pour aider ces enfants à sortir de la pauvreté », mentionne la députée Brigitte Sansoucy, porte-parole du NPD en ce qui concerne la famille, les enfants et le développement social.

Ce matin, M. Julian a déposé la pétition et a ajouté plus de 1 000 signatures supplémentaires. Un total de 6,000 Canadiens exhorte donc le gouvernement du Canada à respecter l’engagement international qu’il a pris, c’est-à-dire de soutenir tous les enfants sur un pied d’égalité au Canada, peu importe leur mode de vie et l’endroit où ils vivent.

La pétition demande ce qui suit au gouvernement du Canada :

• De s’assurer que les services financés par le gouvernement fédéral comme la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (et celle qui la remplace, « Vers un chez soi ») prévoient du financement pour soutenir les enfants.

• D’éliminer les formalités bureaucratiques qui empêchent les enfants vulnérables d’avoir accès à des prestations financées par le gouvernement fédéral comme l’Allocation canadienne pour enfants et le Bon d’études canadien.

• D’offrir du soutien aux enfants dont les parents sont incarcérés, aux prises avec des problèmes de toxicomanie ou en situation d’itinérance. Cela comprend le respect des Règles de Bangkok, la sensibilisation, ainsi que le renforcement de la capacité d’imposer des peines sans incarcération aux femmes enceintes et aux femmes qui ont des personnes à charge.

• D’établir des normes dans le cadre du Transfert canadien en matière de programmes sociaux pour s’assurer que les enfants touchent les mêmes prestations, peu importe leur mode de vie et l’endroit où ils vivent.

« En tant que société, nous avons la responsabilité collective de répondre aux besoins fondamentaux de tous les enfants au Canada », a soutenu Mme Bayes. « Les enfants ne doivent pas être une préoccupation secondaire. Nous continuerons d’exhorter le gouvernement à respecter ses engagements envers tous les enfants vulnérables au Canada. »

Vous trouverez une version électronique de la pétition parrainée par M. Julian en cliquant sur le lien qui suit : pétition électronique E-1840 : https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-1840 La période de signature est ouverte jusqu'au 15 janvier 2019 à 15 h 10 (HAE).

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Peter Julian, député : [email protected] ou 613-992-4214

Mme Karen McCluskey, EFry Vancouver, [email protected] or 778-319-0149

Articles récents

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE - Les libéraux doivent faire toute la lumière sur les processus de filtrage

Le porte-parole du NPD pour le patrimoine canadien, Peter Julian, a émis la déclaration suivante :

« Nous avons appris qu’un consultant pour un projet de lutte contre le racisme financé par le gouvernement fédéral était connu pour avoir tenu des discours haineux en ligne contre les communautés juives et francophones. C’est tout à fait inacceptable. Nous exigeons que la ministre du Patrimoine prenne des mesures fermes et mette fin à son contrat.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE - Hockey Canada doit cesser de tergiverser sur ses problèmes systémiques

Le porte-parole du NPD en matière de Patrimoine, Peter Julian, a fait la déclaration suivante :
 
« L’annonce faite aujourd’hui par Hockey Canada est une autre manœuvre dilatoire pour retarder le travail important et urgent qui s’impose pour lutter contre la culture toxique au sein de l’organisation. Bien que la nomination d'un juge de la Cour suprême soit crédible pour mener le processus d’examen de Hockey Canada, ce ne sera pas la première fois que l’organisation sera soumise à un tel processus.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE - Le NPD réclame la comparution des ministres devant le Comité du patrimoine

Le porte-parole du NPD en matière de Patrimoine canadien, Peter Julian, a fait la déclaration suivante :

« Les Canadiennes et Canadiens sont horrifiés par les incidents d’agression sexuelle et par les témoignages sur Hockey Canada. Ils se posent de nombreuses questions sur la façon dont cette culture toxique peut persister dans nos organismes sportifs et sur ce que le gouvernement fait pour éviter que de telles situations ne se reproduisent.

Êtes-vous prêt·es à passer à l’action?

Les Services offerts en circonscription
Attend an Event

Recevoir les mises à jour