POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Les Canadiennes et Canadiens ont besoin d'aide maintenant. Pas après des semaines ou des mois: NPD

« C’était encourageant lorsque le gouvernement semblait répondre à notre appel pour augmenter la subvention salariale à 75%, mais la réponse manquait l’urgence dont les Canadiennes et Canadiens ont besoin, a déclaré M. Julian. Les six semaines d'attente annoncées par le gouvernement vont obliger de nombreuses entreprises à fermer et engendra une hausse de pertes d’emploi. Le délai de demande et d'obtention de la Prestation canadienne d’urgence est beaucoup trop long et aurait pu être évité si le gouvernement avait simplement envoyé une prestation directe de 2 000 dollars à chaque adulte du pays. Le moment est venu d'agir. »

Alors que des millions de Canadiennes et Canadiens se demandent comment ils arriveront à payer leurs factures durant leur isolement, des millions d'autres qui sont aux premières lignes du système de santé et qui travaillent pour nous garder en sécurité, nourris et en contact avec le monde extérieur. Plusieurs font ce travail pour un salaire minimum. M. Julian a demandé une subvention fédérale pour ces travailleuses et travailleurs en reconnaissance du service essentiel qu'ils fournissent aux Canadiens et Canadiennes.

« Le gouvernement fédéral devrait s'assurer que chaque canadienne et canadien à qui l'on demande de travailler pendant cette pandémie soit payé au moins 15 dollars de l'heure au salaire minimum et qu'il reçoive un supplément de 20 % en reconnaissance des risques auxquels il ou elle est confronté, a déclaré Julian. »

Julian a souligné qu'il y a quelques semaines, le gouvernement s'est pressé de renflouer les compagnies riches. Malgré les assurances du ministre des finances, les grandes banques et les compagnies de cartes de crédit n'ont toujours pas répondu aux demandes du gouvernement fédéral pour aider les Canadiennes et Canadiens à traverser cette période d'incertitude.

« Les gens peinent à payer leur loyer, leur hypothèque et leurs factures. Il ne suffit pas de dire que l'aide est en route dans quelques semaines ou de demander gentiment aux banques de réduire les intérêts sur les cartes de crédit et les hypothèques, a déclaré Julian. En ces temps sans précédent, le gouvernement doit faire tout son possible pour que les Canadiennes et Canadiennes puissent se concentrer sur leur santé, celle de leur famille, et faire ce qu'il faut pour nous permettre de traverser cette pandémie, au lieu d'être obligés de se soucier de leurs factures. »

https://www.npd.ca/nouvelles/les-canadiennes-et-canadiens-ont-besoin-daide-maintenant-pas-apres-des-semaines-ou-des