COMMUNIQUÉ ~ Le NPD préoccupé par de nouvelles informations concernant l’achat de Nexen par une entreprise étrangère

lang_blog_post_outdated

L’opacité entourant l’approbation de l’acquisition de la compagnie Nexen par la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) inquiète de plus en plus le NPD. Non seulement la population ne sait toujours pas quels seront les avantages réels de cette prise de contrôle étrangère, mais il est également très préoccupant d’apprendre que des proches de Stephen Harper ont agi comme lobbyistes dans ce dossier.

«Stephen Harper et son ministre de l’Industrie disent qu’ils approuveront la transaction si elle est à l’avantage du Canada, mais personne ne peut s’en assurer puisque toutes les discussions se font derrière des portes closes. Le NPD dénonce cette situation inacceptable, d’autant plus que nous avons appris que deux lobbyistes de Nexen sont des anciens collaborateurs de Stephen Harper », souligne le porte-parole du NPD en matière de ressources naturelles, Peter Julian.

En vertu de la Loi sur Investissement Canada, le gouvernement conservateur dispose de 45 jours pour approuver l’achat de l’entreprise Nexen par la société d’État chinoise CNOOC. Le NPD réclame depuis plusieurs semaines des audiences publiques pour permettre à la population d’évaluer les impacts de la transaction, mais les conservateurs refusent toujours de permettre aux comités permanents des ressources naturelles et de l’industrie d’étudier le dossier.

Un récent sondage de la firme Abacus démontre que 60 % des Canadiens sont défavorables à cette transaction de 15,1 milliards $.

« Nous sommes à consulter des travailleurs, des gens d’affaires et des économistes. Tous veulent savoir quelles seront les conséquences de la vente à des intérêts étrangers d’une entreprise très importante pour notre secteur énergétique, a ajouté la porte-parole en matière d’industrie, Hélène Leblanc. Les conservateurs doivent lever le voile sur cette transaction et procéder à une étude publique en profondeur. »