A LA UNE Burnaby somme Ottawa d'investir dans la sécurité près du terminal Trans Mountain

Des responsables de la Ville de Burnaby, en banlieue de Vancouver, pressent le gouvernement fédéral d'investir pour assurer la sécurité de la communauté où est situé le terminal de l'oléoduc Trans Mountain. Ils aimeraient qu'Ottawa vienne en aide à la Ville pour mettre en place un plan d'urgence en cas d'incident.

Le député fédéral néo-démocrate de Burnaby-New Westminster Peter Julian, également présent lors de l'annonce, demande au gouvernement de Justin Trudeau de prendre ses responsabilités.

Burnaby somme Ottawa d'investir dans la sécurité près du terminal Trans Mountain
Radio-Canada.ca: Politique - Colombie-Britannique-Yukon

 Nous demandons aujourd'hui au ministre de la Sécurité publique de mettre en place des mesures et de donner du financement à la Ville de Burnaby pour pouvoir mettre en place l’équipement, l'infrastructure et la formation nécessaires pour les pompiers de Burnaby, a-t-il déclaré.

Le conseiller municipal de Burnaby, Sav Dhaliwal, et le chef des pompiers de la ville, Chris Bowcock, s’inquiètent des conséquences potentielles d’un débordement des réservoirs ou d’un incendie sur la population environnante.

Ils estiment que 8 millions de dollars par an sont nécessaires pour faire face à ce genre de scénarios potentiels.

Il y a environ 30 000 personnes qui vivent près de la zone où se trouvent les réservoirs de pétrole du pipeline. Il y a des centres communautaires, une université, des écoles, des centres commerciaux, explique Sav Dhaliwal.

Chris Bowcock, quant à lui, met Ottawa en garde contre les risques que peut poser un pipeline d’une telle capacité.

Il aimerait pouvoir compter sur un plus grand nombre de pompiers qui peuvent intervenir rapidement en cas de désastre.

Nous avons besoin de ressources et de pompiers pour intervenir dans un délai de 4 minutes, pour mettre en place des périmètres de sécurité et pour être capables de communiquer avec la population, l'informer sur la possibilité de rester ou la nécessité de partir, a-t-il ajouté.

L'oléoduc Trans Mountain doit acheminer 890 000 barils de pétrole par jour entre l'Alberta et la côte du Pacifique, destinés à rejoindre les marchés de l'Asie.

Les Services offerts en circonscription
Attend an Event

Recevoir les mises à jour