À LA CHAMBRE ~ La Loi sur l'accès à l'information, Projet de loi C-58 — Motion d'attribution de temps

Monsieur le Président, il faudra vous assurer d'accorder à peu près autant de temps aux réponses qu'aux questions, s'il vous plaît.

On parle encore une fois du rouleau compresseur utilisé par le gouvernement. C'est la 27e fois qu'il utilise la motion de clôture pour clore le débat sur ces questions-là. Il faut bien le dire, c'est pire que ce qu'on a vécu sous le gouvernement Harper. En effet, le recours aux motions de clôture et d'attribution de temps a augmenté de 25 % sous les libéraux.

La véritable raison pour laquelle les libéraux se servent de nouveau de ce bulldozer législatif, qu'ils ont utilisé 25 % plus de fois que le gouvernement Harper, ne serait-elle pas qu'ils ont ignoré les recommandations de la commissaire à l'information? Ils n'ont pas réglé la question des retards et des exemptions. Cependant, ils ont créé de nouvelles échappatoires afin de priver le public de l'accès à l'information.

N'est-ce pas là la véritable raison pour laquelle ils mettent fin au débat aujourd'hui? Plus longtemps le débat se poursuit à la Chambre, plus les Canadiens se rendent compte que les libéraux manquent à une autre promesse.

Le président du Conseil du Trésor a parlé de constance. Je dois admettre que les libéraux rompent constamment leurs promesses. Nous nous trouvons encore une fois avec une promesse rompue que le gouvernement libéral essaie de balayer sous le tapis en forçant l'adoption ce projet de loi à la Chambre des communes.