A LA CHAMBRE
Déclaration du député ~ Les canadiens ne devraient pas avoir à se priver de leurs médicaments

M. Peter Julian (New Westminster—Burnaby, NPD):

Monsieur le Président, j'interviens aujourd'hui à la Chambre pour parler de Jim. Jim n'est pas étranger aux parlementaires. Chaque jour, il s'assoit sur le pont entre le Château Laurier et la Colline du Parlement, beau temps, mauvais temps, et même l'hiver lorsque le mercure descend à -30 degrés, ce qui est fréquent à Ottawa. Jim salue toujours tout le monde avec un sourire chaleureux.

Jim vit avec un revenu d'invalidité fixe qui lui permet à peine de payer son loyer et sa nourriture. Les médicaments dont il a un besoin urgent pour rester en vie lui coûtent 580 $ par mois. Cela dépasse de loin son budget; il compte donc sur la générosité d'étrangers pour tenir le coup chaque mois, car nous n'avons pas d'assurance-médicaments au Canada. Tous les jours, le premier ministre et les ministres libéraux passent à côté de Jim dans leur limousine. Il semble que sa situation leur est totalement égale.

Il y a des centaines de milliers de Canadiens comme Jim qui ont de la difficulté à payer leurs médicaments à cause de la trahison des libéraux en ce qui concerne l'assurance-médicaments. Comme Tommy Douglas avant lui dans le dossier de l'assurance-maladie, le chef du NPD s'assurera que Jim et beaucoup d'autres comme lui obtiennent l'assurance-médicaments qu'ils méritent.